Recette pour : 2 à 3 personnes

Temps de préparation : 15 minutes

Temps de cuisson : 45 minutes

© PIGUT - Soupe végane anti-gaspi aux cosses de petits pois

Vous saviez qu’on pouvait manger les cosses des petits pois ? Et même que c’est délicieux en soupe !

Une seule obligation, se débarrasser de ce que j’appelle « les fibres de l’enfer » dont même mon Vitamix ne vient pas à bout, mouhahaha ! Mais il suffit de bien passer sa soupe avant de la manger et, en 2 minutes, le tour est joué.

En plus la recette est extrêmement simple et sans ingrédients incroyables, alors… foncez. Qui eu cru que des « déchets » puissent être aussi délicieux ? Et puisque l’été nous fait faux-bon ces jours-ci, une soupe ne sera pas de refus, n’est-ce pas ?

Cette bonne recette est aussi et surtout une incitation à utiliser un maximum de vos bons produits frais, c’est une ode à la cuisine sans gaspillage. Alors testez-là et partagez-là au maximum 😉

Ingrédients :

200 g de cosses de petits pois (soit environ 600 g de petits pois frais)
200 g d’oignon nouveau
400 g de pommes de terre nouvelles
1 beau filet d’huile d’olive
1 petite c. à café de sel
Facultatif : 1 feuille de laurier ou thym frais, poivre au goût
800 ml d’eau bouillante

Préparation :

Nettoyer les petits pois frais.

Écosser les petits pois en les équeutant, veiller à effiler les cosses (retirer la partie fibreuse du centre en ouvrant la cosse en deux).

Utiliser les petits pois pour une autre recette et garder les cosses pour celle-ci.

Éplucher et hacher grossièrement l’oignon.

Nettoyer et découper en rondelles les pommes de terre.

Dans un faitout, verser un filet d’huile d’olive, quand c’est bien chaud, ajouter les oignons.

Faire revenir les oignons quelques minutes pour les faire dorer.

Verser le sel, baisser le feu, couvrir et cuire encore environ 10 minutes.

Ajouter les pommes de terre et les cosses, ajouter éventuellement le laurier et/ou le thym et bien mélanger.

Verser l’eau et cuire à feu moyen-doux pendant environ 1/2 heure ou jusqu’à ce que les végétaux soient tendres.

Goûter et ajuster l’assaisonnement, poivrer au goût.

Mixer la préparation le plus finement possible {infos sur les blenders par ici !}

Passer la soupe à travers une passoire très fine (ou un tamis) afin de séparer les fibres trop épaisses.

Service :

Servir immédiatement comme plat principal, accompagné de céréales et d’une bonne salade de saison ou encore avec des tartines.

© PIGUT - Petits Pois Frais

Astuces :

  • Ne sous-estimez pas l’importance du filtrage en fin de recette. Les « fibres de l’enfer » sont immangeables, ne faites pas l’impasse ! Ces fibres, faites-en des pulls ou glissez-les au compost, ne tentez pas de les manger…
  • Cette recette est riche en pommes de terre, ce qui la rend hyper onctueuse. Vous pouvez utiliser moins de patates pour sentir davantage les saveurs de petit pois. Vous pouvez aussi utiliser plus ou moins d’oignon, selon vos goûts.
  • C’est délicieux juste comme ça, mais vous pouvez ajouter des épices : paprika fumé, ail en poudre, curry, cumin, clou de girofle, etc.
  • Jouez sur la texture : avec moins d’eau, on prépare une bonne tartinade, un peu plus liquide et on obtient une super sauce.
  • Pas de pommes de terre nouvelles ou d’oignon nouveau ? Ce n’est pas très grave, utilisez les produits que vous avez sous la main. Pour info, je garde la peau des pommes de terre, même si elles ne sont pas nouvelles (avec la peau très fine), à vous de voir si la texture vous va (ça dépendra aussi de votre blender).
  • Avec vos petits pois, vous pouvez créer plein d’assiettes véganes géniales, faites-vous plaisir !

© PIGUT - Assiettes véganes avec des petits pois

***

Entre nous :

Vous aviez déjà cuisiné les cosses de petits pois ?

Les soupes estivales, ça vous botte ?

PS : Envie d’en apprendre toujours plus en cuisine ?
Jusqu’au 15 août 2017, profitez de la promo de -25% pour devenir un VIP de La Parenthèse Végétale
► mon atelier de cours de cuisine bio végane !

© La Parenthèse Végétale : carte VIP en promo

Partager / Enregistrer